Couteau de camping : un outil indispensable

Dans un environnement hostile, l’Homme s’est rapidement équipé d’outils tranchants pour de nombreuses tâches du quotidien. Si la vie de nomade et de chasseur-cueilleur n’est plus la norme dans notre société, le couteau de survie reste un essentiel de la vie en extérieur. En effet, que l’on parle de canif ou de couteau suisse, le couteau reste un accessoire indispensable pour bien des activités en plein air, de la randonnée au camping, en passant par la chasse et l’escalade. Le couteau de camping a notamment de nombreuses fonctions et une utilité plus qu’indéniable.

L’importance du couteau de camping

Pour partir en vacances en camping, il faut un minimum de préparation et d’organisation. Il faut commencer par préparer son départ puis par faire ses valises afin de ne pas oublier des affaires importantes, voire indispensables. Enfin, il faut déterminer le matériel nécessaire selon le séjour que vous envisagez. Du plus rude au plus reposant, il y a parfois une grande différence d’équipement. Si la tente est un indispensable qu’on ne saurait oublier, il y a un outil plus petit qui peut faire des miracles dans bien des cas : le couteau. En réalité, c’est l’un des outils les plus essentiels lorsque vous partez en camping où les outils modernes plus élaborés ne sont pas forcément à portée de main. Selon celui que vous choisissez, le couteau de camping peut couvrir de nombreuses fonctions.
Le couteau de camping est un terme plutôt générique qui peut regrouper différents types de couteaux. Du couteau suisse à la lame simple, le couteau de camping a pour objectif d’être un outil ultra pratique qui aide à accomplir de nombreuses tâches sur un campement. Vous pourriez effectivement en avoir besoin pour réparer du petit matériel ou revisser des meubles de camping quelque peu vieillissant. Selon le couteau de votre choix, celui-ci peut également vous permettre de monter votre tente plus rapidement et plus facilement. Enfin, le couteau, comme son nom l’indique peut servir de simple couvert pour un repas sur le pouce bien mérité après l’installation du campement ! Chaque campeur aura ainsi un type de couteau qu’il aura plus l’habitude de manier et qui répondra à ses critères de priorité.
Afin de partir bien équipé, il vous faudra donc choisir un couteau qui correspondra au type de séjour que vous pensez passer. Ce n’est donc pas la peine de venir suréquipé. En effet, vous seriez mal équipé et le couteau pourrait ne pas être adapté à votre séjour, ni à vos compétences ou aux fonctions que vous souhaitez qu’il remplisse. S’il s’agit d’un séjour en camping avec des emplacements réservés campeurs, il y a de fortes chances que vous soyez assez entouré pour ne pas avoir besoin d’un outil très complexe. Il se pourrait que votre outil ne vous serve qu’à monter votre tente rapidement et prendre l’apéritif. Pas besoin, donc, d’un couteau de survie très tranchant et résistant souvent utilisé par les militaires. Si vous partez plutôt pour un séjour en pleine nature et à des kilomètres de toute civilisation, il vous faudra probablement vous équiper d’un couteau de ce type bien plus élaboré. 

L’outil indispensable du bon campeur

Tout bon campeur saura donc s’équiper du couteau adéquat. L’utilité fondamentale de cet outil pourra notamment couvrir des fonctions récurrentes en vacances comme la simple fonction de couper de la nourriture lors d’un repas ou bien celle de couper des plantes, des brindilles, voire mêmes des cordes pour monter une tente et installer un campement convenablement. Pour les plus adroits et les plus aventuriers, un couteau de survie peut aussi aider à faire un feu de camp et à chasser. Investir dans un couteau, c’est s’assurer que son séjour se déroule dans les meilleures conditions et s’assurer de pouvoir répondre aux problématiques qui pourraient survenir dans le milieu dans lequel vous vous installerez. En fonction de l’hostilité de votre environnement vous n’aurez donc pas besoin du même couteau.
Un couteau multifonction, comme l’incontournable couteau suisse, a plusieurs utilisations. Il peut servir de couverts et d’ouvre-boîtes pour les repas et d’un tire-bouchon ou d’un décapsuleur pour ouvrir les bouteilles. Pour le quotidien, certains sont parfois également équipés d’un tournevis pour des réparations sommaires ainsi que d’un coupe-ongle, d’une lime et de petit ciseaux pour l’entretien simple de l’hygiène. Certains peuvent également être plus élaborés et proposer une petite scie à bois ou un dénudeur de fils électriques. Ce couteau convient facilement à tout type de campeur en s’adaptant à un séjour familial plutôt « à la bonne franquette » comme à un séjour plus sérieux avec une atmosphères plus débrouillarde « à la scout ».
Pour un séjour plutôt relaxant en nature afin de profiter des bonnes choses que notre planète a à nous offrir, un canif pourra également faire l’affaire. Le canif est un couteau pliant ultra pratique et ultra transportable. Il s’agit d’un couteau a lame unique qui se replie directement sur elle-même pour prendre le moins de place possible. Il est facile de le glisser dans la poche de votre manteau ou de votre jean tout en restant équipé d’une lame efficace si besoin. Il est donc également très apprécié des campeurs, tout comme le couteau suisse, car il permet de voyager léger mais bien équipé. Vous pourrez notamment le choisir avec une lame dentelée ou droite selon vos préférences. Notez toutefois qu’une lame dentelée sera beaucoup moins efficace qu’une lame lisse bien aiguisée pour découper de la nourriture.
Enfin, pour les plus aventuriers, le couteau de survie pourra s’avérer être le couteau le plus indispensable. En effet, sa lame généralement en carbone sera plus résistante et plus adapté pour un véritable séjour en extérieur « à la dure ». Il sera l’outil idéal du survivant grâce à une lame encore plus résistante que celles en acier inoxydable basiques. Il permet notamment de se construire un véritable abri de survie, si tant est que vous ayez les compétences pour ce type d’excursion. Plutôt réservé aux militaires expérimentés, ce couteau est généralement peu recommandé pour les débutants. En effet, sa lame n’étant pas rétractable, elle est le plus souvent protégée par une languette de cuir ou une gaine métallique. Elle est donc plus dangereuse à transporter et moins simple à emmener partout sans risque. Si vous n’avez pas l’intention de vous construire votre propre abri ou de fabriquer des outils à la Robinson Crusoé, ce ne sera probablement pas la lame adéquate. 

Comment choisir son couteau de poche

Pour choisir une couteau de camping adapté, il faut réfléchir aux besoins auxquels vous souhaitez qu’il réponde en priorité. Il faut donc choisir un couteau adapté et non pas le couteau qui vous fait rêver de par son design ou de par sa symbolique si celui-ci n’est pas adapté à vos compétences et votre séjour.
Comme vu précédemment, un couteau de survie de type militaire pourra être attrayant car il peut sembler synonyme de force et de puissance ainsi que d’expertise. Cependant, il vous ne sera d’aucune utilité si vous ne savez pas correctement le manier. Il sera même inutile et contraignant à transporter. A moins que vous soyez un cultelluphiliste (collectionneur et passionné de couteau), le but n’est donc pas de dépenser votre argent dans un couteau impressionant que vous n’utiliserez pas. Il vous faudra donc identifier vos besoins et choisir un type approprié pour commencer à déterminer quel couteau sera l’outil idéal pour vous. Toutefois, ne vous en faites non plus pas pour le design. Chaque gamme et type de couteau vous permettra de trouver un couteau qui vous plaira aussi bien esthétiquement que fonctionnellement.
Il faut également déterminer le type de couteau que vous préférez et qui vous sera le plus utile. Un couteau simple pliable sera le plus adapté à une utilisation quotidienne pour un séjour en famille ou entre amis en camping par exemple. Choisir son type de couteau, c’est déterminer si vous souhaitez un couteau pliant simple, de type canif, ou un couteau multifonction ou multi-lame comme le célèbre couteau suisse, ou bien un couteau de survie à la lame non-rétractable. Une fois le type de couteau adéquat identifié, il faudra donc statuer sur la longueur du couteau et la taille de la lame.

Tout comme il existe de nombreux types de couteau, leur longueur peut être tout aussi variée. En effet, des tailles différentes sont disponibles pour chaque type de couteau, du modèle mini en dessous de 5 cm au gros couteau de type Rambo par exemple. Pour un couteau de longueur moyenne, il vous faudra choisir un couteau d’environ 20 cm avec lame dépliée. C’est la longueur de couteau la plus courante et la plus adaptée à tout type de tâche. Elle n’est pas trop encombrante et est facile à transporter dans une poche ou un sac. Faites bien attention toutefois à la longueur de la lame du couteau que vous choisirez. En effet, selon votre destination une lame trop longue pourrait être interdite. Dans certaines destinations, il vous sera peut-être demandé de déclarer la possession de tout couteau dont la lame dépasserait une certaine longueur.

Le prix de votre couteau

Toutes ces caractéristiques fixeront, certes, un prix moyen, mais la valeur des couteaux de poche peut fortement varier selon les marques et la qualité générale du couteau. Vous trouverez ainsi des couteaux d’entrée de gamme en dessous de 20 euros. Plus accessibles financièrement, ils seront de qualité moyenne mais auront l’avantage d’être facilement rentable si vous ne l’utilisez pas pour des tâches trop complexes et qu’il ne s’abime donc pas trop rapidement. Les prix des couteaux de poches peuvent monter jusqu’à plus de 100 euros pour des pièces de plus haute qualité.

A ce prix, assurez-vous d’en avoir vraiment l’utilité et de savoir manier le couteau que vous choisirez. Il sera probablement de meilleure qualité mais celle-ci pourrait vite se dégrader si vous n’utilisez pas votre couteau comme il le faut et si vous n’en prenez pas soin. Prendre soin de votre couteau passe notamment par le fait d’aiguiser et émousser sa lame à bonne régularité et avec la bonne technique mais également par le fait de nettoyer son couteau avec soin afin que le mécanisme de pliage, par exemple, ne se dégrade pas et que votre lame ne se retrouve pas coincée car vous n’avez pas enlever convenablement la boue ou les morceaux de bois coincés dans la fente de lame.
Pour terminer, la qualité de l’acier de votre lame est un facteur important dans la détermination du prix de votre couteau. Elle vous assure une longévité plus ou moins grande pour votre couteau ainsi qu’une efficacité de découpe plus ou moins élevée. En effet, la qualité de l’acier de la lame sera donc plus importante que son type de tranchant. Une lame en acier hydride entre acier inoxydable et carbone sera l’idéal pour vous assurer une résistance sur le long terme à un prix plutôt raisonnable. Les lames d’acier enrichies en chrome seront encore plus résistantes et résisteront notamment plus facilement à la corrosion. C’est un véritable avantage pour un couteau de camping soumis à l’humidité et aux agressions extérieurs d’un séjour en pleine nature. Ce type de lame sera par conséquence plus cher et n’est pas conseillé pour les campeurs de niveau débutant ou amateur. Si vous avez toutefois les moyens, il s’agit d’un type de lame de grande qualité et celle-ci est recommandée pour les campeurs réguliers notamment.

Enfin, pour les lames en acier Damas, la résistance pourra varier selon le confectionneur. Ces lames font cependant de très magnifiques pièces. En effet, votre couteau sera ainsi une véritable œuvre d’art et sera plutôt considéré comme un couteau de collection car les acquéreurs préfèrent souvent ne pas les utiliser en extérieur afin de ne pas abimer la lame et son design. Si une lame damassée est généralement résistante, elle est plutôt privilégiée en gastronomie en tant que couteaux de chefs et à l’allure artistique indéniable.

Entretenir son couteau de camping

Quelles que soient les conditions et les tâches pour lesquelles vous utiliserez votre couteau, celui-ci s’usera et se salira. Afin de garder votre couteau le plus longtemps possible et dans le meilleur état possible, il a quelques bonnes pratiques à mettre en place.
Même un acier inoxydable à la résistance accrue aura besoin d’être nettoyer. Cela assure une véritable durabilité de votre outil et de sa lame. Un nettoyage régulier et, si possible, après chaque utilisation est fortement recommandé. Tout d’abord ce nettoyage est nécessaire pour des questions d’hygiène. Si vous utilisez votre couteau pour couper des plantes ou du bois en extérieur, il paraît logique que celui-ci doive être nettoyé avant de l’utiliser pour découper de la nourriture par exemple. Ce nettoyage permettra également d’éviter des réactions corrosives potentielles entre différents agents qui rentrent en contact avec la lame. De plus, cela permettra d’éviter que des produits agressifs ne viennent dans votre nourriture ou n’abîment votre lame sur le long terme. Procédez donc à un nettoyage régulier à l’eau tiède.
Une fois le nettoyage effectué, le séchage est une étape également très importante. En effet, il ne faut pas laisser votre couteau mouillé très longtemps, et encore moins le laisser sécher à l’air libre ! Prenez donc un chiffon propre et sec pour essuyer votre couteau. S’il s’agit d’un couteau pliable, séchez-le entièrement ouvert et pensez à bien sécher le manche et la fente intérieure afin que des germes ne se développent pas dans cette partie facilement humide et en contact avec la lame une fois pliée. Cela demandera un peu de patience et de précision pour un outil multifonction tel que le couteau suisse. Entretenez également le mécanisme de rétractation ou de pliage de votre couteau. Une huile adaptée, notamment à la nourriture, est fortement conseillée pour un bon entretien.
Enfin, la lame de votre couteau peut également s’abîmer au fur et à mesure de son utilisation. La découpe et l’efficacité de la lame réduisent alors progressivement. Il faudra ainsi affûter régulièrement votre lame afin d’en préserver la qualité. Pour les lames droites, l’affûtage se fera avec un fusil à aiguiser ou une pierre à huile, et ce, de chaque côté de la lame. Pour les lames dentées, une pierre ou un fusil à aiguiser seront prescrits et devront être uniquement utilisés du côté plat de la lame. 

Le couteau de camping est un outil très pratique et qu’il faut prendre le temps de choisir. Pensez à bien déterminer les caractéristiques que vous recherchez afin de trouver un couteau adapté à votre situation et à vos compétences. Prenez le temps de vous renseigner et vous trouverez le couteau parfait, le compagnon idéal d’un séjour en camping réussi !

Perth dans l'état de Western Australia, Australie

Le camping dans l'état Western Australia

Découvrez lors de votre séjour en camping , l’histoire et les sites touristiques incontournables de l’état Western Australia . L’état Western Australia est aussi connu sous le nom d’ Australie-Occidentale . C’est le plus grand état Australien , représentant un tiers...

Poncho de pluie, pour se protéger des intempéries

Le poncho de pluie  et un vêtement spécialement destiné à protéger son porteur contre les intempéries. Il en existe actuellement de toutes les formes, de toutes les longueurs et de toutes les couleurs. Voici les éléments que vous devez prendre en compte avant de choisir votre...

Canal du Midi, Occitanie

Faire du camping en Occitanie

Bordée par le parc National des Pyrénées et  la mer Méditerranée , l'Occitanie est la région idéale pour les passionnés de nature ! Que ce soient pour des vacances à la mer, à la campagne ou à la montagne, avec l’Occitanie , tout cela est possible !...

Camping - Location mobil-home

Régles d'usage à respecter sur le mobil-home en camping

L’ implantation d’un  mobil-home   doit se faire dans des  Parcs Résidentiels de Loisirs  (PRL), dans des  campings,  et dans des  villages de vacances . Ce  type d’ hébergement touristique  n’exige aucun  permis de construire  et il est exempt de...

Aire de stationnement pour camping-cars

A ne pas oublier durant votre séjour en camping

Lorsque vous voyagez en Union européenne ou dans d’autres pays, il faut toujours respecter les règles de circulation , de sécurité et d’infrastructures.  Conduire son camping-car  n’est pas du tout le même que  conduire sa caravane . Donc, il vaut mieux vous informer sur...

La victoire de Samothrace, Musée du Louvre

Musée du Louvre : un des plus connus au monde

Si vous êtes un amateur de Musée, votre location camping vacances  doit se faire à proximité du Musée du Louvre  qui se présente sans doute comme le plus populaire de la capitale. Enorme, il regroupe de nombreuses œuvres qu’il faut prendre le temps de découvrir quitte...

La Tour Eiffel, Paris

La Tour Eiffel : un des monument les plus célèbres de France

La Tour Eiffel  n’est plus à présenter tant elle a fait le tour du monde et constitue l’un des emblèmes les plus célèbres de la capitale française. C’est donc tout naturellement qu’on la place parmi les sites les plus en vue lorsqu’on voyage en France . Sa...

Abel BALLIF, président du Tourring Club de France

Camping et Touring Club de France

C’est en 1890 qu’un groupe d’amateurs de vélo de Neuilly-sur-Seine crée le Touring Club France  (TCF). Il faut rappeler que le vélo, tel que nous le connaissons aujourd’hui, prend alors sa forme quasi définitive. Ces pratiquants de la petite reine ont voulu inscrire cette pratique non...

02 43 29 14 89
Ce site utilise des cookies et vous donne le contrôle sur ce que vous souhaitez activer Tout accepter Personnaliser